home | en | fr | es |
Faire équipe contre la pauvreté


LOGEMENT ET CONDITIONS MATERIELLES D'EXISTENCE, en détail:

Un revenu insuffisant contraint des millions de gens à habiter des logements sordides et en transforme d'autres en sans-logis. Les mauvaises conditions de logement peuvent avoir maintes conséquences: promiscuité, vulnérabilité accrue aux maladies, difficulté pour les enfants de faire les devoirs scolaires, dangers d'incendies, conflits familiaux, moindre interaction sociale, etc. La pauvreté peut aussi entraîner l'incapacité de payer le chauffage ou la climatisation (avec parfois des conséquences mortelles là où les températures sont extrêmes), d’acquérir de simples appareils ménagers, d'installer le téléphone et d’assumer le coût des transports.


Souvent, les systèmes sanitaires sont insuffisants, l'eau potable n'est pas disponible ou trop éloignée, l'évacuation et les secours difficiles en cas d'urgence. Les quartiers pauvres manquent aussi souvent d'écoles, de terrains de jeux, de sport, de lieux de loisirs et peuvent parfois être dangereux. Le manque d'accès aux transports et au téléphone rendent la recherche d'emploi et l'exercice d'une activité économique indépendante plus difficiles. Le coût des transports limite à la fois l'accès au travail et aux activités récréatives. La pauvreté du foyer empêche parfois de payer la facture d'électricité ou de se connecter au réseau électrique, ce qui prive donc les ménages à bas revenu d'équipements ainsi que de la possibilité d'améliorer leur niveau de vie à travers des activités nécessitant de l'énergie électrique.


Vivre dans un logement de mauvaise qualité peut aussi mener à une perte d'amour propre et à l'isolement. Le manque total de logement aggrave tous ces problèmes et entraîne presque toujours une exclusion des soins médicaux. L'absence de logement conduit aussi habituellement à l’exclusion d'un grand nombre de services administratifs et, quand elles existent, des prestations sociales. Souvent illettrés, les sans-logis ne disposent pas d’information quant aux démarches administratives nécessaires à la vie courante, aux prestations sociales auxquelles ils ont droit et à la recherche d'emploi. Ils n'entendent pas parler des initiatives publiques et privées destinées à aider les sans-logis et les sans-emploi. La santé des sans-abri est particulièrement vulnérable et dépend fortement du climat. Beaucoup de sans-logis, particulièrement dans les pays industrialisés, recherchent le réconfort dans l'alcool ou les drogues, ce qui perpétue leur pauvreté.


Le logement est un droit de l'homme qui doit être garanti par des initiatives publiques et privées. Les municipalités, les régions, et les gouvernements nationaux peuvent fournir des logements sociaux, la gratuité de l’eau et de l’énergie, ou tout au moins un tarif réduit, un ravitaillement en eau potable et des systèmes sanitaires, des espaces et des activités de sport et de récréation. Les initiatives publiques et privées peuvent permettre aux personnes économiquement faibles d’accéder au crédit pour le logement et les appareils ménagers. Des initiatives communautaires entreprises par les personnes concernées peuvent assurer une plus grande propreté de l’environnement et de disposer d’équipements collectifs. Des initiatives publiques ou privées peuvent permettre d’offrir un soutien pour les démarches administratives et juridiques.


Si l’on veut que les gens puissent disposer d’un logement décent à prix équitable, il peut être tout aussi essentiel d’apporter, au moins temporairement des programmes d’alphabétisation, une aide à la formation professionnelle et une information sur les possibilités de trouver un emploi, ou encore des transports et des services téléphoniques gratuits.


sous-menu
En savoir plus sur la pauvreté
Chiffres sur la pauvreté
Education
Travail
Nourriture
Santé
Logement
Exclusion
Environnement
Femmes & pauvreté
 
 
 
En Afrique sub-saharienne, une personne sur trois souffre de faim chronique
Programme des Nations Unies pour le développement
print website by kena